> 08.03.07 lettre: l’autre, part ii

Double Change, Tamaas, et L’Institut du Monde Arabe
dans le cadre du Printemps des poètes
vous invitent à assister à

Lettre: L’Autre, Part II

Etel Adnan   Jennifer K. Dick   Ninar Esber
Safaa Fathy   Virginie Lalucq   Vannina Maestri
Leïla Marouane   Véronique Pittolo   Virginie
Poitrasson   Sarah Riggs   Donna Stonecipher

le jeudi 8 mars 2007, 18h30
Salle du Haut Conseil (niveau 9)
Institut du Monde Arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard
place Mohammed-V
75005 Paris

A l’écoute des enjeux politiques actuels, l’artiste questionne la différence.   »Dans le flux qui rencontre un obstacle, » comme dit
Christophe Tarkos, il produit un discours distinct de celui des médias. Ensemble, douze écrivains de culture américaine, arabe et française
donnent une lecture polyphonique sous forme de lettres, poèmes et fictions s’adressant à l’autre culture/genre/langue et à l’autre en nous.

– Biographies –

Etel Adnan née à Beyrouth en 1925, est écrivaine et peintre.  Son livre Sitt Marie-Rose (éd. des Femmes, 1978), est un des premiers romans
décrivant, de l’intérieur, la guerre civile libanaise.  Auteur de Of Cities and Women (Letters to Fawwaz), Post-Apollo,1993.

Jennifer K. Dick est l’auteur de Fluorescence (Univ de Georgia Press, 2004) et Retina/Rétine (Estepa Editions, 2005). A participé aux
anthologies In the Criminal’s Cabinet et 100 poets against the war. Elle vit en France où elle enseigne à l’ENSAE et prépare sa thèse à Paris III.

Ninar Esber, née en 1971 à Beyrouth, est artiste plasticienne et écrivaine. Auteur de Leil al Awal (Annahar, Beirut, 2001) et Conversations avec Adonis, mon père (Seuil, 2006).  Performances/videos 2006:  Les ailes du Dessin et La force de l’art, Grand Palais.

Safaa Fathy. Poète et cinéaste. Derniers films:  D’ailleurs Derrida, Nom à la mer, Dardasha Socotora, surîle la plus isolée du monde (l’île de phénix). Dernières publications: Tourner les mots avec Jacques Derrida, …Où ne pasnaître, Ordalie et Terreur

Virginie Lalucq.  Née en 1975, vit à Paris.  Auteur de Couper les tiges (Compac’t, 2001) et Fortino Sàmano – Les débordements du poème avec
Jean-Luc Nancy (Galilée, 2004.) A participé à l’anthologie Autres territoires chez Farrago.

Vannina Maestri vit à Paris. Co-dirige la revue JAVA.  Dernières publications: – Vie et aventures de Norton ou Ce qui est visible à l’œil nu, éditions Al Dante, collection Niok, 2002 – Poésie? Détours (collectif) Ed. Textuel, 2004 – Mobiles, éditions Al Dante, 2005.

Leïla Marouane est née en 1960 à Djerba, Tunisie.  Journaliste en Algérie, puis en France, elle se consacre exclusivement à l’écriture romanesque depuis 1996.  Parmi ses livres:  La jeune fille et la mère (Seuil, 2005), Les Criquelins (Mille et une nuits, 2004), Le châtiment des hypocrites (Seuil, 2001).

Véronique Pittolo est écrivain, elle travaille sur les représentations et la notion de personnage, à travers une poésie narrative qui mêle le mythe et une réflexion sur le monde contemporain (Gary Cooper ne lisait pas de livres et Opéra isotherme (éditions Al Dante), à paraître : Hélène mode d’emploi.

Virginie Poitrasson est poète et traductrice. Elle a publié Épisodes de la lueur chez L’atelier du Hanneton en 2004. Son second livre Série ombragée a paru cette année chez Propos2 éditions ainsi que la traduction de Slowly de Lyn Hejinian aux éditions Format Américain.

Sarah Riggs  est poète et plasticienne, née à New York.  Auteur de Word Sightings (Routledge), et de deux livres de poésie: 28 Télégrammes (Editions de L’Attente) et Waterwork (Chax). Avec Omar Berrada, elle participe aux associations Double Change et Tamaas et enseigne à Columbia University, Paris.

Donna Stonecipher est l’auteur de The Reservoir (Georgia, 2002) et Souvenir de Constantinople (Instance, 2007). Quelques uns de ses poèmes ont paru recemment en France dans les revues Po&sie, Europe, et Le Mâche-Laurier.

L’association Double Change, qui a pour but de faire connaître et se rencontrer deux poésies contemporaines et de favoriser les échanges littéraires entre les Etats-Unis et la France, organise des lectures bilingues avec des poètes d’expression française et des poètes de langue anglaise. Elle publie par ailleurs une revue bilingue de poésie sur son site internet : http://www.doublechange.com

Le mot arabe ‘tamaas’ désigne littéralement le point de contact entre des frontières, le lieu où deux choses se rencontrent.  L’association Tamaas vise principalement à encourager les créations artistiques de cultures différentes et à mettre en relation des populations défavorisées et des artistes.

La série de lecture Double Change reçoit le soutien du CNL.


le 13/03, à la librairie The Red Wheelbarrow, lecture de Wolftrot (Fence Books, 2006), traduction par Sarah RIGGS et Omar BERRADA de Trompe-Loup de MARIE BOREL.