> 20.10.11 autour de gertrude stein

Double Change et la galerie eof vous invitent à une lecture autour de Gertrude Stein
dans le cadre du colloque « Gertrude Stein et les Arts »  – 20-21 oct. 2011

Charles Bernstein,
Joan Retallack,
Thalia Field et Abigail Lang,
Jean-Marie Gleize
et Martin Richet

liront des textes de Gertrude Stein ainsi que des textes qu’ils ont écrits après Stein ou d’après Stein.
Martin Richet et Françoise de Laroque traduiront Charles Bernstein et Joan Retallack.

Des extraits de la pièce *Faust ou la fête électrique*, mise en scène par Alexis Forestier et la troupe des endimanchés au théâtre
Paris-Villette (2004), seront projetés.

Jeudi 20 octobre à
19h30 à la galerie éof
15 rue Saint Fiacre
75002 Paris
(M° Grands Boulevards)

Lecture bilingue. Entrée libre.

Informations pour le colloque Stein:

http://www.rmn.fr/activites-culturelles-gratuites-2509

rubrique « colloque »

Charles Bernstein est le co-fondateur de la revue L=A=N=G=U=A=G=E, il
enseigne à l’université de Pennsylvanie. Ses nombreux essais poétiques et
théoriques tels que (*My Way: Speeches and Poems, A Poetics* ou, plus
récemment, *Attack of the Difficult Poem*) ont été déterminants pour de
nombreux poètes américains. Ses textes poétiques déconstruisant notre
rapport à la langue ont été traduits dans de nombreuses langues. En France,
il a été traduit notamment par Juliette Valéry, Abigail Lang, Martin Richet,
Vincent Broqua. Parmi ses derniers textes poétiques: *All the Whiskey in
Heaven* (Farrar, Straus, and Giroux, 2010), *Girly Man* (University of
Chicago Press, 2006) et *Shadowtime (Green Integer, 2005*) livret d’opéra
traduit par Juliette Valéry. Son livre *Pied bot* est à paraître aux éditions joca
seria en mars 2012 dans une traduction de Martin Richet.

Joan Retallack est poète et enseigne à Bard College. Dans la lignée de John
Cage, qu’elle a interviewé, donnant ainsi lieu à l’un des recueils
d’entretiens important du compositeur, écrivain et artiste américain (*M U S
I C A G E / CAGE MUSES on Words*, Wesleyan University Press, 1996), sa
poésie fait également signe en direction de Gertrude Stein, dont elle a
publié une anthologie de textes (*Gertrude Stein: Selections, *University of
California Press, 2008). Parmi ses derniers textes: *Memnoir* (The Post-Apollo Press, 2004), *MONGRELISME: A Difficult Manual for Desperate
Times* (Paradigm Press, 1998), ou encore  *AFTERRIMAGES* (Wesleyan
University Press, 1995). Memnoir a été traduit en français lors d’un
séminaire de traduction collective organisé par Un bureau sur l’Atlantique
au cipM  (*Memnoir*, 2004).

Thalia Field est écrivain et enseigne à Brown University. Ses textes de
prose travaillent la question de la narration et des fictions produites par
la science et l’expérimentation. Avec Abigail Lang, elle a écrit *A Prank
of Georges* (Essay Press, 2010

http://www.spdbooks.org/Producte/9780979118968/a-prank-of-georges.aspx),

tissé de citations de Stein. Son livre *Bird Lovers, Backyard* est en cours
de traduction par Abigail Lang, Olivier Brossard et Vincent Broqua.

Jean-Marie Gleize est écrivain et théoricien de la littéralité. Il dirige la
revue *Nioques.* Son dernier livre *Tarnac, un acte préparatoire* a été
publié au Seuil en 2011 (http://www.seuil.com/livre-9782021028348.htm)

Martin Richet est poéte et traducteur. Son dernier livre, *L’autobiographie
de Gertrude Stein* (Eric Pesty Editeur, 2011
http://www.ericpestyediteur.com/lautobiographiedegs.htm) est un dialogue
avec l’oeuvre de Stein. Martin Richet a notamment traduit Charles Bernstein,
Gertrude Stein, Robert Creeley, Lyn Hejinian et bien d’autres poètes
américains.