> 27.06.13 elaine equi, daniel pozner & sarah mahe-carmona > video

Double Change vous invite à une lecture de

Elaine EQUI

et

Daniel POZNER

À l’occasion de la parution de Trois mots, Daniel Pozner en fera une lecture accompagné de Sarah MAHE-CARMONA aux percussions.

jeudi 27 juin à 19h30

GALERIE JÉRÔME POGGI + OBJET DE PRODUCTION

115/117, rue La Fayette – 75010 Paris – Tél. : + 33 (0)9 51 02 51 88

M° Gare du Nord ou Poissonnière – Parking Vinci rue des Petits Hôtels

http://www.galeriepoggi.com

Lecture bilingue.

Entrée libre.

ELAINE EQUI a publié de nombreux livres de poésie dont Voice-Over qui a remporté le prix San Francisco State Poetry Award, Ripple Effect: New & Selected Poems, pré-sélectionné pour le L.A. Times Book Award et le Griffin Poetry Prize, et, plus récemment, Click and Clone. Les textes d’Elaine Equi ont paru dans de nombreuses anthologies ainsi que dans des publications comme The Nation, Poetry, The New Yorker, et plusieurs éditions de The Best American Poetry. Elaine Equi enseigne à New York University et dans les programmes de Master of Fine Arts de The New School et du City College of New York.

Sur Ripple Effect on peut lire : http://www.nytimes.com/2007/04/01/books/review/skloot.t.html?_r=1&

DANIEL POZNER est né en 1971. Après s’être consacré à la biologie évolutive et à l’ornithologie, il a abandonné la recherche scientifique pour l’écriture. Peut-être l’autre bout d’une même lorgnette. Il est l’auteur de plusieurs livres de poèmes, notamment Pft ! (Le Quartanier, 2009), Les animaux de Camin (Derrière la salle de bains, 2009), Le géographe est ailleurs (Passage d’encres, 2010). Anne Portugal écrit de son travail : « Ça se pose là / ça décoiffe là / ça décoince ce qu’il faut / ça craque aux bonnes jointures ». Vient de paraître Trois mots (Le bleu du ciel, 2013).

Daniel Pozner lira accompagné de Sarah Mahé-Carmona, aux percussions.

SARAH MAHE-CARMONA. Comédienne depuis 15 ans et percussionniste depuis 12, elle marche sur ces deux chemins, qui se rejoignent parfois. Au théâtre, elle travaille « en salle » ou « en rue », notamment avec la Cie L’Échafaudage et la Cie Babylone. Elle découvre les percussions en 1999, d’abord avec la Cie Ensbatucada, dont elle fait toujours partie, puis avec Cie de la Dernière Minute, les Trackers, d’autres encore.