> 06.03.15 nicole brossard, jean frémon & marjorie welish

Double Change et la Fondation des Etats-Unis vous invitent à une lecture de

Nicole Brossard

Jean Frémon

Marjorie Welish

Le vendredi 6 mars 2015

à 20h précises

entrée libre

Fondation des Etats-Unis

Bibliothèque

15 boulevard Jourdan

75014 Paris

(M° Porte d’Orléans puis Tram « Cité Universitaire »

ou RER « Cité Universitaire »)

Biographies :

Poète, romancière et essayiste, Nicole Brossard est née à Montréal en 1943. Depuis la parution de son premier recueil, en 1965, elle a publié une quarantaine de livres dont Le désert mauve, Cahier de roses et de civilisation, Installations, La lettre aérienne, Ardeur. Elle compte parmi les chefs de file d’une génération qui a renouvelé la poésie québécoise dans les années 70. Elle a cofondé en 1965 la revue littéraire La Barre du Jour et, en 1976, le journal féministe Les Têtes de Pioche. En 1976, elle coréalise le film Some American Feminists. En 1991, elle publie avec Lisette Girouard, une Anthologie de la poésie des femmes au Québec (Des origines à nos jours) et en 2002 Poèmes à dire la francophonie. En 2006, elle est récipiendaire du Prix Molson du Conseil des Arts du Canada pour l’ensemble de son œuvre.

Une anthologie de sa poésie est parue en 2008 sous le titre D’aube et de civilisation, suivie, en 2009, de deux autres anthologies de sa poésie : Mobility of Light (Laurier Press) et Selections : the Poetry of Nicole Brossard aux Presses de l’Université de Californie. Ses livres sont traduits en plusieurs langues : anglais, espagnol, catalan, allemand, slovène, norvégien, japonais, italien, etc.

On peut écouter et voir Nicole Brossard http://www.franceculture.fr/emission-ca-rime-a-quoi-nicole-brossard-2015-02-01

http://writing.upenn.edu/pennsound/x/Brossard.php

Jean Frémon est un écrivain français. Il est également directeur de la galerie Lelong. Depuis 1969, il a publié de nombreux ouvrages de fiction, des poèmes ainsi que des essais sur l’art dans de nombreuses maisons d’éditions. Il a également traduit les livres de David Sylvester sur Alberto Giacometti et Francis Bacon. Ses livres sont traduits en anglais par Cole Swensen, notamment.

Parmi ses publications récentes : Gloire des formes, POL, 2005 ; Louise Bourgeois : Moi, Eugénie Grandet, Gallimard, 2010 ; Rue du Regard, POL, 2012.
En anglais : Island of the Dead, Green Integer, 2003, (tr. Cole Swensen); Distant Noise, Avec books, 2003 (tr. Norma Cole, Lydia Davis, Serge Gavronsky, Cole Swensen) ; The Real Life of Shadows, Post Apollo Press, 2009, (tr. Cole Swensen) The Botanical Garden, Green Integer, 2012, (tr. Brian Evenson) ; The posthumous life of RW, Omnidawn, 2014, (tr. Cole Swensen).

Lecture de Jean Frémon : https://www.youtube.com/watch?v=5GCW1Nel7xc

Marjorie Welish est poète, artiste et critique d’art. Ses livres les plus récents tels que In the Futurity Lounge / Asylum for Indeterminacy (2012) et Isle of the Signatories (2008) ou encore Word Group (2004), ainsi que son travail de critique ont fait l’objet de colloques et séminaires, tels que celui organisé par Poets and Critics en 2013 à l’université de Paris Est (http://poetscriticsparisest.blogspot.fr/2013/02/april-11-12-marjorie-welish-symposium.html). A l’issue d’une exposition de ses travaux d’artiste à la Slought Foundation, un ouvrage critique sur son œuvre a été publié : Of the Diagram: The Work of Marjorie Welish (Slought, 2003). Ses écrits critiques sont recueillis dans Signifying Art: Essays on art after 1960 (1999). Elle enseigne la littérature au Brooklyn College sur la chaire Madelon Leventhal Rand a reçu cette année une bourse Guggenheim.

Elle est invitée par le séminaire « Conceptualisms » qui se tiendra le 6 mars de 15h30 à 18h00 à l’Université de Paris 8 Vincennes-Saint-Denis (salle B313).

http://www.marjoriewelish.com/Home.html

http://writing.upenn.edu/pennsound/x/Welish.php