> 13.06.07 jean-patrice courtois, charles alexander & pierre joris > film


Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.
Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.
Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.


Double Change vous invite à une lecture avec les poètes

CHARLES ALEXANDER, JEAN-PATRICE COURTOIS et PIERRE JORIS

mercredi 13 juin 2007 à 19h à Reid Hall/Columbia University,
4 rue de Chevreuse, 75006 Paris, (M° Vavin ligne 4)

avec la participation d’Habib Tengour.

+ le même jour, 13 juin 2007, Double Change vous invite à une vente de livres d’une vingtaine de poètes américains, Hejinian, Palmer, Waldrop, entre autres, pour soutenir les activités de l’association.

++ le lundi 11 juin à 19h, si le temps le permet, aura lieu dans le jardin de Reid Hall une lecture informelle des poètes ayant participé au séminaire de traduction de TAMAAS : Charles Alexander, Marie Borel, Frédéric Boyer, Frédéric Forte, Pierre Joris, Jean-Jacques Poucel, Cole Swensen et Habib Tengour.

BIOS :

CHARLES ALEXANDER, poète, a publié Hopeful Buildings (Chax, 1990), Arc of Light/Dark Matter (Segue Books, 1992), Near or Random Acts (Singing Horse Press, 2004), et Certain Slants (Junction Press, 2007). En 1984, Charles Alexander a fondé la maison d’édition Chax Press qui publie ouvrages d’art et livres de poésie. Alexander mène aussi des activités d’enseignement, que ce soit au centre d’études poétiques de l’Université d’Arizona, à Pima Community College ou bien à l’Université de Naropa. Il a été directeur du Minnesota Center for Book Arts, de la maison d’édition “Black Mesa” et du festival de poésie de Tucson. Il vit à Tuscon, Arizona, avec sa femme, la peintre, Cynthia Miller.

JEAN-PATRICE COURTOIS, écrivain, poète, enseigne à l’Université Paris7-Denis Diderot la littérature et la philosophie des Lumières et l’esthétique. A publié les livres de poèmes suivants : Vie inverse, Deyrolle/Verdier 1992, Hors de l’heure, Deyrolle/Verdier, 1996, Complication du sommeil, Circé, 2001, D’arbre et d’œil, Prétexte, 2002. Des tirages limités en collaboration avec des peintres : Ce qui sourd du sombre – Sur 20 collages de Marie Alloy, Le Silence qui roule, 1999 (essai), Noir proche, Le Silence qui roule, 1999 (poèmes, avec Marie Alloy), Arbre encore, Festina lente, 2000, (poèmes avec une gouache d’Alexandre Hollan). A publié de nombreux articles sur la poésie moderne et contemporaine, notamment sur André du Bouchet, Jacques Dupin, Claude Esteban, Valère Novarina, Jean-Luc Parant, Guillevic, Reverdy.

PIERRE JORIS a quitté le Luxembourg à 19 ans & vit aujourd’hui aux Etats-Unis. Il a publié de nombreux recueils de poèmes, dont Aljibar, Meditations on the Stations of Mansour Al-Hallaj, et Poasis: Selected Poems 1986-1999, et aussi, en amont et chez PHI, Breccia: Poems 1972-1986. Trois recueils ont paru en traduction française: Le Livre de Luap Nalec, traduit par Michel Maire (Castor Astral, 1986), La dernière traversée de la Manche, traduit par Jean-Paul Junck & Jean Portante (Graphiti/PHI 1995), et h.j.r., traduit par Eric Sarner (Graphiti/PHI 1999). En 2004 Graphiti/PHI a publié un choix de poèmes traduit en allemand par Nico Helminger, intitulé Fin de siècle-Phantombild. Joris est aussi l’auteur du volume d’essais A Nomad Poetics, de plusieurs anthologies (Poems for the Millennium, 2 vol., avec Jerome Rothenberg) & de nombreuses traductions, vers le français (Jack Kerouac, Carl Solomon, Gregory Corso, Julian Beck, Sam Shepard) et vers l’anglais (Maurice Blanchot, Edmond Jabès, Paul Celan, Habib Tengour, Abdelwahab Meddeb, parmi d’autres). Sa traduction du recueil Lightduress de Paul Celan a reçu le PEN Poetry Translation Award 2005. Le CD Routes, not Roots (poèmes dits par Joris accompagné par les musiciens Michael Bisio, Ben Chadabe, Mitch Elrod & Munir Beken) vient de sortir aux E.U.

La série de lectures Double Change reçoit le soutien du Centre National du Livre