> 10.11.09 forrest gander & bénédicte vilgrain

Double Change vous invite à une lecture bilingue de

Forrest Gander et Bénédicte Vilgrain

mardi 10 novembre 2009 à 19h au Point Éphémère

200 Quai de Valmy – 75010 Paris

Métro Jaurès ou Louis Blanc

Entrée libre

Forrest Gander est né en 1956 en plein désert Mohave (Californie), sur la route 66, à Barstow, capitale des migrants des Raisins de la colère dans les années 30. Il fait des études de géologie  en Virginie  et y découvre des paysages qui ont laissé plus d’une trace dans son œuvre. Après un Master de littérature à San Francisco, il part vivre au Mexique où il compile et traduit une anthologie de poètes contemporaines (Mouth to Mouth, 1993). Il se fait alors un nom comme traducteur de poésie en langue espagnole : Senz, Colome, Bracho, Neruda. Ensuite, il vit et travaille comme imprimeur à Eureka Springs (Arkansas), pittoresque ville d’eaux victorienne dans le massif montagneux des Ozarks. Puis, installé dans le Rhode Island, il anime, avec sa femme Caroline D. Wright, « Poet Laureate » du Rhode Island, une petite maison d’édition, «Lost Roads Publishers» et, aujourd’hui, il enseigne la littérature comparée et la traduction à Brown University. Forrest Gander est l’auteur d’une douzaine de livres (poèmes, essais, fiction et traduction). Ses derniers recueils de poèmes, Eye Against Eye (New Directions) et Core Samples from the World (à paraître), constituent aussi des collaborations avec des photographes. Son roman, As a Friend, a été traduit en français par Dominique Goy-Blanquet et a paru aux éditions Sabine Wespieser en 2009. Forrest Gander est un des douze écrivains américains invités dans le cadre du Festival des Belles Etrangères qui aura lieu du 9 au 21 novembre 2009. Programme disponible sur http://www.belles-etrangeres.culture.fr/

http://www.forrestgander.com

La Grammaire tibétaine de Bénédicte Vilgrain, montage de préceptes grammaticaux avec des proverbes et un conte, paraît depuis 2001 en épisodes et chez différents éditeurs (Contrat main, l’Attente, en revues). Ngà, le huitième épisode, est paru en avril 2009 aux éditions Héros-Limite. En 1984 était paru Le Maître de la pluie, un montage de superstitions chinoises (adapté de relevés de missionnaires jésuites) pour le théâtre d’ombres (Ipomée-Albin-Michel). Bénédicte Vilgrain  traduit du tibétain, de l’allemand et de l’anglais, notamment pour la maison d’édition Théâtre Typographique qu’elle a fondé en 1984  et qu’elle dirige avec Bernard Rival (www.thty.fr). Parmi les livres qu’elle a récemment édités, traduits et annotés, on peut citer :
Où l’on apprend que Cendrillon a tué sa mère, contes tibétains, TH.TY, 1984, Reparu au TH.TY. en 2005, augmenté de trad. résumées du cycle dit des « Contes du cadavre »
— Commentaire à paraître (2010) aux Presses Universitaires de Rouen : « Cendrillon, versions Tibétaines ».
Friedrich Kittler, Système  de prise de notes 1895. (Titre provisoire) TH.TY., à paraître (2010).
Keith Waldrop, Pertes inespérées. Avec Bernard Rival, Courbevoie, TH.TY., 2008.
Oskar Pastior, 21 Poèmes-anagrammes d’après Hebel. Avec Frédéric Forte, Courbevoie, TH.TY., 2008.
Wilhelm von Humboldt, Sur les verbes américains, partie 1. Marseille, contrat maint, 2007.
Harun Farocki, FILMS : en collaboration avec Monique et Bernard Rival, Pierre Rusch. TH.TY., 2006.
Wilhelm von Humboldt, Sur la parenté des adverbes de lieu avec le pronom dans certaines langues, trad. et notes in:  Autour de la tâche du traducteur, coll., Théâtre Typographique, 2003.
Harun Farocki, Reconnaître et poursuivre, filmographie & trad. avec M.+B. Rival et al., TH.TY, 2002.

Michelle Noteboom lira la traduction par Keith Waldrop du chapitre 3 d’“Une Gramaire Tibétaine” avec Bénédicte Vilgrain.