> 13.03.14 rachel levitsky, leslie kaplan & frédéric léal > film

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

Frédéric Léal

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

Rachel Levitsky

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

Leslie Kaplan

Double Change et la Maison de la poésie sont heureux d’annoncer une lecture

de Rachel Levitsky, Leslie Kaplan et Frédéric Léal

le jeudi 13 mars 2014
à 19h

à la Maison de la poésie
Passage Molière
157 Rue Saint-Martin, 75003 Paris
01 44 54 53 00
entrée 5€

Lecture bilingue.

Rachel Levistky est une poète et romancière américaine. Elle est l’auteur d’un roman, The Story of My Accident is Ours (Futurepoem, 2013), et de deux livres de poésie Under the Sun (Futurepoem, 2003), NEIGHBOR (Ugly Duckling Presse, 2009) ainsi que de nombreux chapbooks.
Elle est membre de Belladonna*, une association féministe et avant-gardiste qui promeut des interventions par l’écriture, la lecture, le discours engagé et l’activisme.
En 2014, elle et Christian Hawkey ont créé The Office of Recuperative Strategies (OoRS.net), une unité de recherche mobile située à Amsterdam, Berlin, Boulder, Brooklyn, Cambridge, NYC et Leipzig. Elle vit à Brooklyn et enseigne au Pratt Institute for Art and Design.

Son livre The Story of My Accident is Ours se situe entre le roman et le poème. Il aborde la question de la démocratie : comment écrire un roman qui dirait « nous » même quand il dit « je » ?

Leslie Kaplan est née à New York en 1943, elle a été élevée à Paris dans une famille américaine, elle écrit en français. Après des études de philosophie, d’histoire et de psychologie, elle travaille deux ans en usine et participe au mouvement de Mai 68.
Elle publie depuis 1982. Son œuvre, publiée aux éditions P.O.L. et traduite dans une dizaine de langues, comprend des récits et des romans (notamment L’Excès-l’usine, Le livre des ciels, Le Criminel, Le pont de Brooklyn, Depuis maintenant-Miss Nobody Knows, Le Psychanalyste, Fever, Millefeuille…), une autobiographie fragmentaire (Mon Amérique commence en Pologne), des essais (Les Outils et le site internet lesliekaplan.net), des pièces de théâtre (Toute ma vie j’ai été une femme, Louise, elle est folle, Déplace le ciel).

Frédéric Léal est né en 1968. Il exerce la médecine générale à Bordeaux. Il commence à publier des textes (notamment des articles critiques dans des revues de poésie) vers la fin des années 90. Même s’il n’est pas bilingue, il concède volontiers l’influence exercée sur lui par la littérature américaine, et plus particulièrement par le polar et la poésie. Depuis une dizaine d’années, il publie régulièrement des récits et des romans, pour l’essentiel aux éditions de l’Attente et aux éditions P.O.L. Son écriture convoque des matériaux très hétéroclites qu’il rassemble dans une prose « moléculaire » éclatée et polysémique, dans laquelle l’étrangeté et l’humour (parfois graveleux) occupent une place de choix. Ses dernières publications : Le peigne-jaune (éditions de l’Attente), La nostalgie, camarade ? (éditions Confluences), délaissé ou, dernièrement, Asparagus (éditions P.O.L).