> 02.10.14 dominique quélen & anne waldman > video

double change et l’atelier Michael Woolworth
en collaboration avec les éditions Théâtre Typographique et joca seria

vous invitent à une lecture

de Dominique QUÉLEN et Anne WALDMAN

Atelier Michael Woolworth
Place de la Bastille

2, rue de la Roquette
Cour Février
75011 Paris

19h30

Entrée libre

Les textes d’Anne Waldman seront lus par son traducteur Vincent Broqua.

A l’occasion de la publication d’Archives, pour un monde menacé (tr. V. Broqua, joca seria, 2014) Anne Waldman fera des lectures performances au Mans (Librairie L’herbe entre les dalles, 8 octobre), à La Roche sur Yon (La Maison Gueffier / Le Grand R, 9 octobre) et au festival Midi Minuit Poésie de la Maison de la Poésie de Nantes (11 octobre). Pour plus d’informations, voir www.jocaseria.fr

 

DOMINIQUE QUÉLEN

Enoncés-types, Théâtre Typographique, – 2014
Oiseaux, extraits. Toulouse, contrat maint, 2014.
Des second & premier. Mouscron, L’Âne qui butine, 2012.
Les Dispositions de la loi : une lecture d’Hélène Reimann. Lille, Musée d’art moderne, éd. Invenit, 2012.
Finir ses restes. Paris, éd. Rehauts, 2011.
Câble à âmes multiples. Les Cabannes, Fissile, 2011.
Loque, « une élégie ». Fissile, 2009.
Système. Les Cabannes, Fissile, 2009.
Cid Corman, Vivremourir. Suivi de : Lieu. Traduit de l’anglais avec Barbara Beck, L’Act. Mem, 2008.
Comme quoi. Chambéry, L’Act Mem, 2008.
Le Temps est un grand maigre. Wigwam, 2007. publie.net, 2008.
Sports. Rennes, éd. Apogée, 2005.
Petites formes. Rennes, éd. Apogée, 2003.

ANNE WALDMAN

Poète, performer, activiste, Anne Waldman a co-fondé en 1974 The Jack Kerouac School of Disembodied Poetics avec Allen Ginsberg à Naropa University, où elle est aujourd’hui directrice artistique des célèbres « Summer Writing Programs ». Anne Waldman  est l’auteur de plus de quarante livres, entre autres Kill or Cure; Marriage: A Sentence; Structure of the World Compared to a Bubble. Son texte poétique Outrider contient un entretien avec Ernesto Cardenal, et des essais sur Lorine Niedecker et Charles Olson. Manatee/Humanity (Penguin, 2009),The Iovis Trilogy (Coffee House Press, 2011) et Gossamurmur(Penguin, 2013) sont parmi ses livres les plus récents. Anne Waldman  est aussi l’auteur du légendaire Fast Speaking Woman(City Lights, San Francisco, 1975), traduit en français sous le titre Femme qui parle vite (Maelstrom, 2008). Son site internet est

http://www.annewaldman.org/

et sa bibliographie exhaustive peut être trouvée à

http://www.annewaldman.org/publications/.

En français, on trouve un texte d’Anne Waldman en préface àAllen Ginsberg : l’autre Amérique de Jean Portante (Le Castor Astral, 1999). Femme qui parle vite a été traduit par Marianne Costa, Pierre Guéry, Frédérique Longrée et Olivier Dombret, publié par le collectif Maelstrom Revolution (Bruxelles) en 2008 et est disponible en ligne à

http://www.maelstromreevolution.org/pages/FRA/estratti_pdf/extrait_waldman.pdf

Deux livrets ont suivi  : Surf sur une marée d’étrangeté traduit par Marianne Costa (Maelstrom Revolution, compAct #8, 2010) etSoldatesque/Soldiering traduit par Frédérique Longrée et Pierre Guéry (Maelstrom Revolution, compAct #18, 2011). On trouve une page détaillée en français sur Anne Waldman sur le site du collectif bruxellois à

http://www.maelstromreevolution.org/pages/FRA/autori_Anne_Waldman.asp

Archives, pour un monde menacé, traduit par Vincent Broqua et à paraître dans la collection américaine des éditions joca seria au printemps 2014, est le premier livre d’Anne Waldman publié en France.

L’association Double Change reçoit l’aide du Conseil régional d’Ile-de-France.